Une première pour Perrier à plus de 30 ans et 300 matches!

  • À 30 ans et demi, Michaël Perrier inscrit les 2 buts de la victoire du SLO face au SC Kriens. Un premier doublé (inespéré) dans sa carrière. (freshfocus)

Le «gratteur» Michaël Perrier n’aurait même pas osé y penser et pourtant il l’a réalisé: marquer 2 buts - décisifs et du pied droit! - dans la SFL (pour son... 311e match)! Le Valaisan caractérise un côté irrationnel qui entoure le FC Stade-Lausanne-Ouchy, un néo-promu invaincu depuis 7 matches.

La trentaine dépassée de quelques mois, Michaël Perrier évolue dans son jeu. L’infatigable travailleur de l’ombre dans son rôle de récupérateur se laisse désormais aller à certaines libertés offensives préconisées par son coach Andrea Binotto. Et ça se voit! Le Valaisan se rappelle à ses bons réflexes d’ancien ailier à ses débuts au FC Lugano et inscrit les 2 buts de la victoire du SLO face au SC Kriens (2-1), son premier doublé dans la Swiss Football League. «Jamais, je n’aurais pensé cela possible puisqu’en moyenne j’en marquais un par saison. Et surtout à 2 reprises du pied droit!», se marre le pur gaucher, auteur jusque-là de 11 réussites en 310 rencontres dans la SFL. «Plusieurs fois, je me suis lancé dans les 16 mètres, sans trop réfléchir mais en y croyant, et la qualité des passes d’Eleouet et Ndongo a fait le reste», ajoute-t-il avec son altruisme naturelle. Sa seconde réussite vaut particulièrement le coup d’œil puisque c’est Perrier lui-même qui l’initie depuis son propre camp.

Les 2 buts de Michaël Perrier (SLO) contre le SC Kriens

Perrier: «Un groupe d’amis incroyable. Et beaucoup d’humilité»
«C’est exceptionnel pour moi, je ne m’emballe pas et je profite du moment», résume le capitaine du jour, un honneur qu’il découvrait seulement pour la seconde fois de sa carrière en Challenge League après une rencontre avec le FC Chiasso en 2011/12. Cette réussite de Michaël Perrier caractérise à merveille un côté irrationnel qui entoure ce FC Stade-Lausanne-Ouchy qui, depuis 2012 et la prise de pouvoir d’Andrea Binotto en 2e Ligue interrégionale, poursuit son inexorable ascension vers le sommet de la pyramide du football suisse sans grand bruit et sans noms clinquants ou folies financières. «C’est magique», lâche Michaël Perrier, qui jongle au quotidien avec ses études en 2e année de physiothérapie à la HES-SO à Loèche-les-Bains, où exerce un certain Nicolas Mathieu, l’un des initiateurs de ce programme pour les sportifs d’élite et physio de l’équipe de Suisse. «Au SLO, nous formons un groupe d’amis incroyable, doté d’un formidable esprit d’équipe tout en conservant beaucoup d’humilité. Ici, le 12e, le 13e ou le 14e joueur reste persuadé de son importance et chacun fait sa part. Un grand bravo pour le travail extraordinaire du coach!»

Binotto: «Notre objectif? Le prochain match... et jouer!»
Le coach justement, comment analyse-t-il le début de saison délicat du néo-promu avec 1 seul point récolté en 4 journées avant d’engranger la bagatelle de 13 unités en 5 rondes - 4 victoires, 1 nul - et d’être invaincu depuis 7 rencontres en y ajoutant la Coupe? «Même si nous avons été mal payé au début, il a fallu briser la glace et tout le groupe a cherché à donner quelque chose en plus», analyse Andrea Binotto, avant de poursuivre: «Les arrivées successives de Le Pogam et Mfuyi ont apporté plus de stabilité défensive. Ensuite tout devient plus facile, surtout avec la confiance des résultats positifs.» Désormais excellent 4e de Brack.ch Challenge League, le SLO entend bien poursuivre son rôle de trouble-fête en prônant ses valeurs. «Notre objectif? Axer toute notre concentration sur le prochain match compliqué de dimanche à Vaduz... et jouer! C’est ainsi que nous aurons le plus de chances de continuer notre belle série», conclut le technicien italien de 48 ans.

News

11.11.2019 - Un potentiel but de l’année pour le Thounois Miguel Castroman, la technique raffinée du Lausannois Andi Zeqiri et le «ciseau» acrobatique de l’attaquant du FC Chiasso Younes Bnou Marzouk: SFL.CH vous propose...

11.11.2019 - Le juge de l’ordonnance disciplinaire de la SFL a rendu son verdict: le latéral gauche du FC Wil Dominik Schmid écope de 3 matches de suspension et son coéquipier, le gardien Zivko Kostadinovic, de 2...

10.11.2019 - La pauvreté a plusieurs visages. Lequel est présent en Suisse? Que pouvez-vous faire personnellement à ce sujet et qu'est-ce que le football a à voir avec cela? Le professeur Ueli Mäder, sociologue et...

08.11.2019 - Des enfants comme Toni ou Luca ne pourraient pas se permettre d'adhérer au club de football sans le soutien de Winterhilfe. La pauvreté ne doit exclure personne, aidez vous aussi plus d'enfants à retrouver...

07.11.2019 - Ce n’est que la 2e fois de son histoire que la Super League propose un trio de tête séparé de 2 petits points après 13 journées. Si YB et le FC Bâle sont plutôt habitués au podium, le FC Saint-Gall joue les...

07.11.2019 - Sept clubs de la Swiss Football League ont reçu la certification officielle «Centre de performance ASF/SFL 2019». L’ASF et la SFL félicitent et remercient le FC Bâle, FC Lausanne-Sport, FC Lucerne, Servette...

06.11.2019 - Avec ses 14 points, le FC Stade-Lausanne-Ouchy égale le plus grand nombre de points d’un 9e de Brack.ch Challenge League après 13 journées. Son écart de 7 longueurs avec la lanterne rouge, le FC Chiasso,...

06.11.2019 - La pauvreté ne doit exclure personne. La légende du tennis, Roger Federer, l'exige aussi. En collaboration avec Winterhilfe, l'athlète d'exception a mis sur pied le Fonds d'habilitation pour soutenir les...

04.11.2019 - La pauvreté invisible en Suisse touche avant tout les enfants et conduit souvent à l'isolement social. "Le football doit être un sport pour tout le monde", déclare Samuel Schmid, ancien conseiller fédéral et...

04.11.2019 - Le Lausannois Stjepan Kukuruzovic confirme sa qualité de frappe à Chiasso, le demi de couloir du FC Vaduz Pius Dorn se prend pour Arjen Robben et l’habituel gardien remplaçant de Xamax Matthias Minder se mue...