L’homme du renouveau xamaxien tire sa révérence

  • Le 2 juin 2019, Christian Binggeli (à g. avec Geoffrey Tréand) savourait le maintien miraculeux de Xamax au bout du suspense au Brügglifeld au terme de 3 jours de «folie». (freshfocus)

Une magnifique page se tourne à Neuchâtel Xamax FCS: après plus de 7 ans comme patron et 13 mois comme (simple) président, Christian Binggeli démissionne le cœur lourd. La SFL perd un dirigeant à succès - avec notamment 4 promotions - et un homme attachant, (hyper) positif et foncièrement humain.

«Je ne peux plus rien apporter au club. Celui qui paie décide!», lâche Christian Binggeli pour justifier une décision mûrement réfléchie et absolument pas basée sur les résultats décevants de l’année 2020. «Au fil du temps, je suis devenu le responsable des déplacements de Xamax...» Une tâche forcément anodine pour un président qui a sonné le renouveau du club «rouge et noir» après la faillite éclaire de Bulat Chagaev.

Comme véritable patron du club du printemps 2012 à décembre 2019, le citoyen (et futur membre de l'exécutif?) d’Echandens en terres vaudoises fête 4 promotions - de 2e Ligue inter en Raiffeisen Super League - et célèbre un maintien dans l’élite le 2 juin 2019 aussi improbable que miraculeux. «Du jeudi et la défaite 0-4 à la Maladière au dimanche soir, j’ai vécu 3 jours de folie entre des insultes, de la violence, la gestion de l’affaire du crachat de Raphaël Nuzzolo (il fut blanchi par la suite), d’innombrables discussions avec les joueurs pour encore y croire malgré tout, puis ce final en apothéose, cette séance de tirs au but (5-4) et ce retour à Neuchâtel où plus de monde nous attendait que lors de notre promotion», raconte Christian Binggeli. «Ceux qui me crachaient dessus le jeudi, me lançaient des «bravo président» le dimanche!»

» Highlights Aarau-Xamax 0-4

Quasiment 2 points de moyenne en 241 matches!
La réussite du président démissionnaire est d’autant plus remarquable qu’il reprend un club historique en 2012 sans aucune expérience dans le football. «Si ce n’est comme joueur en 4e Ligue», sourit-il. «J’ai géré Xamax comme mon entreprise (ndlr: DC Technique à Bevaix), misant sur l’aspect familial, les valeurs humaines, la communication et la positive attitude.» Une formule gagnante: sous sa gestion, du 1-1 à Laufon le 11 août 2012 au 1-1 contre le FC Lugano le 7 décembre 2019, Xamax remporte 136 matches de championnat sur 241, marque 502 goals et carbure quasiment à 2 points de moyenne (1,91).

Les retours des anciens juniors et le «coup» Ademi
Pour ce faire, en l’absence d’un budget autorisant la moindre folie, Christian Binggeli use de disponibilité, d’empathie et d’honnêteté pour réaliser des coups de maître. Il convainc des anciens juniors du club devenus expérimentés (et courtisés) comme Laurent Walthert, Charles-André Doudin, Kiliann Witschi ou Mike Gomes de revenir lorsque le club évolue pourtant uniquement en 1ère Ligue, puis engage le Biennois Pietro Di Nardo en Promotion League ou encore l’incontournable Raphaël Nuzzolo en Brack.ch Challenge League. «Des relations extraordinaires», résume le désormais ex-président. «Comme les transferts de Max Veloso, Mustafa Sejmenovic, Geoffrey Tréand, Gaëtan Karlen et Geoffroy Serey Dié qui m’ont tous bien réussis. Ou Kemal Ademi, dont j’étais le seul, avec Michel Decastel, à encore croire en lui... Comment j’ai fait pour les convaincre? Je leur ai dit à tous: «J’ai besoin de vous pour le bien de Xamax et je vous donne le maximum possible pour ça!» Et ils m’ont tous fait confiance.»

Binggeli: «Une passation de pouvoir de sagesse, pas d’envie»
Simple, (hyper) positif et foncièrement humain avec le logo de Xamax au fond des tripes. Sa marque de fabrique de toutes ces années de succès. Mais aussi à l’origine de son plus grand regret. «Me séparer de Michel Decastel en février 2019 fut un immense crève-cœur», insiste encore aujourd’hui Christian Binggeli, malgré le retour au club depuis du technicien comme talent manager. «Nous étions de vrais amis, mais une voix me disait qu’il fallait changer pour le bien du club, amener un coup de fouet à l’équipe. Stéphane Henchoz a redonné de l’énergie. Il fut la bonne personne au bon moment.» Quelques mois plus tard, Xamax assurait son maintien (miraculeux) et dans la foulée le boss xamaxien vendait le club à Jeff Collet. «Une décision familiale», explique-t-il. «Avec mon fils Greg, nous espérions ainsi sauver le club sportivement et d’une éventuelle faillite. Ce n’était pas le but que je m’endette personnellement, même pour un club que j’ai dans la peau. Je le perçois comme une passion de pouvoir de sagesse, pas d’envie.» Le président tourne la page, le supporter demeurera fidèle à ses couleurs. Pour toujours.

News

01.03.2021 - Au total, 16 buts ont été marqués lors du 22e tour de Raiffeisen Super League. Parmi eux, des buts magnifiques comme celui de Fabian Rohner, arrière latéral du FCZ, le retourné acrobatique de Miroslav...

01.03.2021 - Le match au sommet de la 22e journée de BCL entre le leader GC et son dauphin Schaffhouse n'a pas trouvé de vainqueur. Le duel s'est soldé sur le score de 1-1, le FC SLO a vaincu le FC Thoune 2-0 et revient...

26.02.2021 - Le FC Sion se voit offrir une chance en or (à ne pas manquer) de se donner un peu d’air avec le 10e rang en recevant le FC Vaduz. Un duel entre 2 équipes particulièrement en forme en 2021. Tous les autres...

25.02.2021 - Les Suisses se plaisent à jouer des mauvais tours aux Allemands! Il y a une année, le FC Bâle remportait ses 2 matches face à l’Eintracht Francfort. Cette fois, c’est le BSC Young Boys qui bat à 2 reprises...

25.02.2021 - Il y a un an, le 25 février 2020, le premier cas de Covid-19 en Suisse était connu. Le coronavirus a ensuite provoqué des changements profonds dans le football suisse professionnel. SFL.CH a fait une...

25.02.2021 - Le parcours de vie de Francísco Rodríguez forge le respect et l’admiration. Après la dépression et même la clinique psychiatrique, le demi du FC Schaffhouse retrouve son meilleur niveau. «Je me sens mieux...

24.02.2021 - La première moitié de la saison de Raiffeisen Super League s'est officiellement achevée ce mercredi soir avec le match en retard de la 17e journée entre le FC Vaduz et le FC Lucerne. Même en cas d’arrêt, il...

24.02.2021 - Yanick Brecher se découvre un nouveau talent dans l’épreuve si particulière des penalties. Cette saison, le gardien du FC Zurich encaisse uniquement un essai sur quatre! En Brack.ch Challenge League, Mateo...

23.02.2021 - En 2020, le prometteur Joël Schmied affirmait sur SFL.CH qu’un défenseur ambitieux se devait de savoir marquer. Le Bernois passe de la parole aux actes en devenant le meilleur buteur du FC Vaduz et le...

22.02.2021 - Le FC Vaduz remporte le derby contre le FC St-Gall 2-1. Le FC Bâle n'a pas réussi à faire mieux que 0-0 à domicile contre le LS et le leader YB a enregistré sa 6e victoire consécutive avec un succès 2-0 face...