Le FC St-Gall leader (aussi) de la constance et des buteurs

  • Cette saison, Peter Zeidler et le FC Saint-Gall regardent constamment vers le haut. Principalement grâce aux choix (forts) et à la philosophie de jeu du technicien allemand. (freshfocus)

Le FC Saint-Gall mène la Raiffeisen Super League depuis plus de 2 mois. Les «Brodeurs» doivent leur réussite à d’innombrables facteurs, notamment la constance avec pas moins de 9 joueurs qui ont disputé au minimum 20 matches (sur 23) et un panel record de buteurs prolifiques.

Et si on (re)parlait foot?
Durant cette période sans compétition, SFL.CH tente de profiter d’une statistique particulière pour reparler - ou plutôt réécrire -, dans la mesure du possible, de... football. L’occasion de faire le tour des clubs de la Swiss Football League avec un joueur, un coach ou un dirigeant et d’évoquer (aussi) son quotidien. Et n’oubliez pas l’essentiel: prenez soin de vous (et des autres)!

Le FC Saint-Gall domine la Raiffeisen Super League depuis le 2 février, au soir d’un succès au forceps décroché au Parc St-Jacques de Bâle (2-1) grâce à une réussite d’André Ribeiro à la 93e minute. Soit depuis plus de 2 mois et... 3 matches. S’ils s’offrent le luxe quasi indécent de devancer YB, le double tenant du titre et l’octuple champion bâlois entre 2010 et 2017, les «Brodeurs» le doivent principalement à une impressionnante constance. Parmi les 24 joueurs utilisés cette saison - seul le Servette FC rivalise et n’aligne pas plus d’éléments -, pas moins de 9 participent à 20 matches au minimum. À titre de comparaison, ils sont 6 au FC Lucerne, à Neuchâtel Xamax FCS, au Servette FC et uniquement 3 au FC Sion et au FC Thoune.

La joie communicative de Peter Zeidler après la victoire à Bâle

«On a trouvé un bon équilibre avec des joueurs qui se comprennent tactiquement et se complètent avec comme point d’orgue un enchaînement d'excellentes performances», justifie et apprécie le coach allemand Peter Zeidler, récompensé pour ses choix forts - parmi une trentaine de joueurs dans son effectif - en privilégiant notamment les prometteurs Stergiou, Muheim ou Fazliji aux expérimentés et ex-internationaux Vilotic, Rüfli ou Costanzo. «Ces trois derniers sont de très bons éléments et dotés d’une excellente mentalité, mais les autres sont simplement meilleurs et plus complémentaires en ce moment», résume le technicien à succès de 57 ans.

«JE N'AI PLUS VU UNE IMAGE DE FOOT DEPUIS 3 SEMAINES. UNE PREMIÈRE POUR MOI!»

Peter Zeidler, entraîneur du FC Saint-Gall


ET LÀ TU FAIS QUOI?

«Notre chance en Suisse, c’est de pouvoir encore sortir. J’en profite pour faire du footing, du vélo, d'aller en montagne, bref de respirer la liberté. Sinon, outre de me tenir informé de la situation, je lis, parle avec mes joueurs, garde le contact avec mes collègues, notamment le président et le directeur sportif et (r)appelle des amis avec qui je n’avais plus eu le temps de dialoguer depuis 5 ou 10 ans! Étant de nature positive, je me dis que, malgré tout, la vie est belle et que cette période actuelle très difficile restera, à plusieurs égards, intéressante pour l’humanité et la vie personnelle de chacun. En espérant toutefois qu’elle ne dure pas trop longtemps. Le coach en moi ressent naturellement une grosse envie de retrouver son équipe, la compétition et la ferveur extraordinaire des fans du kybunpark, de la ville et de la région. Mais chaque chose en son temps...»

Priorité à l’offensive, mais gare à la perte du ballon
Outre ses choix, sa philosophie de jeu résolument tournée vers l’offensive trouve également une juste reconnaissance comptable: le FC Saint-Gall bénéficie de la meilleure attaque de la ligue avec ses 51 goals marqués (2,22 par match en moyenne) et 4 de ses joueurs (Quintillà, Demirovic, Itten et le poissard Babic, blessé pour plusieurs mois) ont inscrit au minimum 7 goals chacun. Personne ne fait aussi bien! Le FC Bâle doit se contenter de 3 hommes avec une telle statistique et YB même d’un seul (mais de taille avec le meilleur buteur du championnat Nsame). «Mon amour pour le jeu vers l’avant me pousse souvent à aligner 3 numéros 9 (ndlr: Itten, Demirovic, Babic ou Guillemenot), voilà sûrement l’une des raisons principales de notre efficacité offensive», sourit Peter Zeidler. «Cette formule ne peut toutefois fonctionner qu’avec les sacrifices et la plus grande générosité de tous, principalement à la perte du ballon pour réagir immédiatement et répondre présent. Si cela n’est pas fait correctement, tout se complique et on donne des contres à nos adversaires.»

Zeidler: «Notre joie sera encore plus grande»
Mais, dans l’immédiat, l’essentiel est ailleurs. Et même pour l’entraîneur d’un FC Saint-Gall, actuel leader, qui peut rêver d’un 3e titre de champion après ceux de 1904 (!) et 2000. «Il y a des choses plus importantes que le football. Beaucoup le savait, mais maintenant j’espère que c’est clair pour tout le monde», martèle Peter Zeidler avec sa franchise et justesse habituelles. «Très sincèrement, aujourd’hui même la perspective d’un tour qualificatif de Champions League ne m’intéresse pas du tout. D’ailleurs, je n’ai plus regardé une image de foot depuis 3 semaines. Une première pour moi! J’adore mon métier, le football c’est ma vie, mais parfois il faut aussi savoir penser à autre chose, à réfléchir et rester attentif aux événements. Notre joie sera encore plus grande quand on retrouvera une vie «normale», quand le jeu d’équipes reviendra.» On salive déjà...

Plus d'infos ici...

News

27.05.2020 - Grâce à l'argent et aux bons contacts du président Gilbert Facchinetti et aux connaissances de l'entraîneur Gilbert Gress, Neuchâtel Xamax est devenu un grand club de Suisse dans les années 1980. L'apogée de...

25.05.2020 - C’est un record dans la Swiss Football League: en 23 journées, le FC Chiasso utilise la bagatelle de... 35 joueurs! Parmi eux, le demi offensif franco-algérien Sofian Bahloul, l’une des plus belles «pattes»...

22.05.2020 - Dans la première partie (clubs suisses de nos stars de la Nati), près d'un tiers des participants au quiz (28%) ont atteint le maximum de 12 points. Une valeur forte. Nous serrons maintenant un peu les vis....

19.05.2020 - GC, Servette, Lausanne ou Bâle? Et bien non, le premier champion suisse du nouveau millénaire s'est étonnamment appelé FC Saint-Gall. Fondé en 1879, le plus ancien club de football encore existant en Suisse...

18.05.2020 - Seul joueur offensif de Raiffeisen Super League à avoir participé aux 23 matches de la saison, Francesco Margiotta fait preuve d’une redoutable efficacité: l’Italien de bientôt 27 ans marque ou délivre un...

15.05.2020 - Dans la seconde moitié de la saison 2019/20, 32 joueurs suisses jouent régulièrement dans une équipe du top 5 européens en Angleterre, en Allemagne, en Espagne, en France ou en Italie. Beaucoup d'entre eux...

13.05.2020 - Le Conseil fédéral a fixé les paramètres financiers des mesures de stabilisation pour des prêts d'un montant de 350 millions de francs destinés à l'exploitation des ligues de football et de hockey sur glace....

13.05.2020 - La saison 1941/42 voyait un nouveau système d’organisation, la Ligue Nationale passant 12 à 14 clubs. Et dès le premier championnat, deux équipes allaient terminer à égalité à la 1re place. Il fallait donc,...

12.05.2020 - Le gardien du FC Thoune Guillaume Faivre remporte le concours du «Big Save» de la saison 2019/20, organisé par SFL.CH et parrainé par blick.ch et 20minuten.ch. Le Neuchâtelois devance le Servettien Jérémy...

11.05.2020 - Il est l’un des 3 gardiens de l’an 2000 à fouler les pelouses de la Swiss Football League cette saison: le natif de New York Nicholas Ammeter possède également les particularités d’être le plus jeune dernier...