La SFL attire l'attention sur la précarité invisible

Avec le slogan «Football pour tous», 15 clubs suisses de la Super et de la Challenge League, soutenus par les sponsors de Ligue et en collaboration avec le Secours d'hiver, s'engagent à rendre la précarité invisible plus perceptible en Suisse. Plus de 100'000 enfants en Suisse subissent directement les conséquences de la pauvreté de leurs parents et doivent renoncer à beaucoup de choses. Par exemple, à jouer au football au sein d’un club.

En Suisse, plus de 100'000 enfants sont touchés par la pauvreté, souvent invisible, parce que leurs parents font tout leur possible afin que leur enfant ne souffre pas de leurs difficultés financières, sans même qu'il s'en rende compte. Le président central du Secours suisse d'hiver et ancien conseiller fédéral Samuel Schmid déclare: «La pauvreté est en grande partie invisible, mais elle est ressentie  dans le cœur des personnes touchées, ce qui leur donne le sentiment de ne pas appartenir au reste de la société».

Ensemble, la Swiss Football League, dans le cadre de sa semaine à thèmes de cette année, et le Secours d'hiver attirent l'attention sur la pauvreté invisible en Suisse avec le slogan: Football pour tous. La participation sociale est particulièrement importante pour les personnes touchées par la pauvreté. Le Secours d'hiver offre un soutien en cas d'urgence financière et, grâce au programme de soutien Empowerment enfants défavorisés, ceux qui sont défavorisés peuvent participer à des activités de loisirs qui, autrement, leur seraient interdites en raison du manque de ressources financières. Cela inclut également la pratique du football au sein d'un club.

Les joueurs professionnels remontent le temps dans leur passé

Dans de courts messages vidéo, des footballeurs professionnels suisses racontent à leurs fans leurs expériences les plus importantes qu'ils ont vécues dans leur enfance en jouant au football. Ils appellent à aider les enfants touchés par la pauvreté qui aimeraient jouer au football et ainsi leur faire vivre l’effet d’intégration. Le message est soutenu par des actions locales lors des matches à domicile des clubs respectifs de la SFL en coopération avec le Secours d’hiver. Un engagement personnel des fans sera possible par le lien www.integration-foot.ch.

La semaine à thèmes 2019 de la SFL a lieu du 2 au 10 novembre pour la quatrième fois et elle correspond à un engagement de la Swiss Football League dans le cadre des efforts qu’elle entreprend dans le domaine de la responsabilité sociale d’entreprise. Claudius Schäfer, CEO de la SFL en est convaincu: «Si le pouvoir d'intégration du football peut être utilisé de telle sorte que les enfants touchés par la pauvreté soient libérés de l'isolement social, nous prenons notre responsabilité sociale au sérieux au-delà du jeu lui-même.»

Pauvreté en Suisse ?
Pauvreté signifie un manque dans les domaines les plus importants de la vie. Le standard de vie habituel dans le pays de résidence n'est pas accessible. Selon l'Office fédéral de la statistique (2019), 675'000 personnes, dont plus de 100'000 enfants, sont touchées par la pauvreté en Suisse. La pauvreté a de nombreuses conséquences : pas d'argent pour un ticket de tram, pas d'argent pour la piscine, pas d'argent pour un vélo ou pas d'argent pour des chaussures de football. Les enfants sont particulièrement touchés, ils souffrent non seulement parce qu’ils ont un taux de maladies plus élevé, mais aussi parce qu'ils sont socialement exclus en raison du manque de moyens.  C'est précisément l'intégration sociale qui aide les enfants à développer des compétences et une personnalité pour échapper à l'héritage de la pauvreté, comme le confirme Ueli Mäder, professeur émérite et chercheur sur la pauvreté, dans une contribution vidéo à la semaine à thèmes 2019 de la SFL: «Un enfant qui grandit dans une famille touchée par la pauvreté a beaucoup plus de risques de devenir pauvre lui-même.»

Vers le formulaire de soutien de «Secours d'hiver»

Vers le site internet de la semaine à thèmes SFL

News

11.11.2019 - Un potentiel but de l’année pour le Thounois Miguel Castroman, la technique raffinée du Lausannois Andi Zeqiri et le «ciseau» acrobatique de l’attaquant du FC Chiasso Younes Bnou Marzouk: SFL.CH vous propose...

11.11.2019 - Le juge de l’ordonnance disciplinaire de la SFL a rendu son verdict: le latéral gauche du FC Wil Dominik Schmid écope de 3 matches de suspension et son coéquipier, le gardien Zivko Kostadinovic, de 2...

10.11.2019 - La pauvreté a plusieurs visages. Lequel est présent en Suisse? Que pouvez-vous faire personnellement à ce sujet et qu'est-ce que le football a à voir avec cela? Le professeur Ueli Mäder, sociologue et...

08.11.2019 - Des enfants comme Toni ou Luca ne pourraient pas se permettre d'adhérer au club de football sans le soutien de Winterhilfe. La pauvreté ne doit exclure personne, aidez vous aussi plus d'enfants à retrouver...

07.11.2019 - Ce n’est que la 2e fois de son histoire que la Super League propose un trio de tête séparé de 2 petits points après 13 journées. Si YB et le FC Bâle sont plutôt habitués au podium, le FC Saint-Gall joue les...

07.11.2019 - Sept clubs de la Swiss Football League ont reçu la certification officielle «Centre de performance ASF/SFL 2019». L’ASF et la SFL félicitent et remercient le FC Bâle, FC Lausanne-Sport, FC Lucerne, Servette...

06.11.2019 - Avec ses 14 points, le FC Stade-Lausanne-Ouchy égale le plus grand nombre de points d’un 9e de Brack.ch Challenge League après 13 journées. Son écart de 7 longueurs avec la lanterne rouge, le FC Chiasso,...

06.11.2019 - La pauvreté ne doit exclure personne. La légende du tennis, Roger Federer, l'exige aussi. En collaboration avec Winterhilfe, l'athlète d'exception a mis sur pied le Fonds d'habilitation pour soutenir les...

04.11.2019 - La pauvreté invisible en Suisse touche avant tout les enfants et conduit souvent à l'isolement social. "Le football doit être un sport pour tout le monde", déclare Samuel Schmid, ancien conseiller fédéral et...

04.11.2019 - Le Lausannois Stjepan Kukuruzovic confirme sa qualité de frappe à Chiasso, le demi de couloir du FC Vaduz Pius Dorn se prend pour Arjen Robben et l’habituel gardien remplaçant de Xamax Matthias Minder se mue...