Une infime progression des affluences en RSL

  • Les fans du FC Vaduz. (freshfocus)

Un total de 998'201 spectateurs a assisté aux 90 rencontres du premier tour de la Raiffeisen Super League. Soit, avec une moyenne de 11'091 personnes par match, une infime amélioration par rapport à l'an dernier.

La progression de 65 spectateurs supplémentaires en moyenne n'est pas spectaculaire. Mais pour la sixième fois en série les clubs de la Raiffeisen Super League dépassent lors de la première phase de la saison le moyen de 11'000 spectateurs.

Les supporters les plus assidus demeurent naturellement les Bâlois, qui ont occupé en moyenne 28'708 places du Parc Saint-Jacques (+883). Le FC Bâle devance dans ce classement les Young Boys (17'565/-1583, la plus grosse perte) et Saint-Gall (13'381/-51). Le même podium que l'an dernier.

L'augmentation la plus significative s'est produite à Sion, sixième du classement des affluences, avec un gain de 1122 personnes par rencontre (8222 de moyenne). A noter aussi que Thoune a fait mieux que l'an dernier, avec une moyenne de 6503 spectateurs (+1098).

Triste constatation enfin pour le football romand en général et pour Lausanne en particulier: le remplacement du LS par Vaduz dans l'élite a été... bénéfique en termes de fréquentation des stades.

Le Rheinpark a en effet accueilli 4238 spectateurs en moyenne lors des neuf matches qui s'y sont déroulés, alors que la Pontaise n'avait été habitée que par 3991 personnes à chaque rencontre entre juillet et décembre 2013.