«Un nombre important de mesures et de dispositions»

  • (freshfocus)

Le comité exécutif de la FIFA a décidé de faire disputer le tour final de la Coupe du Monde de football 2022 au Qatar en novembre et décembre. La modification des dates initialement prévues n’est évidemment pas sans conséquence sur les différents championnats nationaux. Le CEO de la Swiss Football League, Claudius Schäfer, prend position et répond aux principales interrogations survenues.

Que signifie cette décision de la FIFA?
Claudius Schäfer: «Pour tous les amateurs de football, la décision du comité exécutif de la FIFA constitue, pour 2022, une modification importante d’un calendrier aux contours établis, ayant fait ses preuves par le passé. La phase finale de la Coupe du Monde n’aura pas lieu en fin de saison et ne sera donc pas le point d’orgue de celle-ci. Elle aura lieu en pleine saison, causant une interruption des championnats nationaux avant même la moitié de la saison. Sur un plan organisationnel, la situation exige un nombre important de mesures et de dispositions.»

Quelles sont les répercussions directes sur le football suisse?
«Sept ans avant la date de la compétition au Qatar, on ne peut pas encore évaluer les conséquences avec précision. Il est certain que les problèmes posés aux planificateurs de la saison 2022/23 constituent un défi énorme pour toutes les Ligues professionnelles. On peut partir du principe que les championnats nationaux débuteront plus tôt en été 2022 et que la pause hivernale interviendra donc dès novembre. Pour les clubs, le manque à gagner est évident et pour les joueurs non sélectionnés, cela entraînera une période sans compétition plus longue.»

Quelle est désormais la marche à suivre?
«La Swiss Football League n’est, bien entendu, pas la seule concernée. Dans un premier temps, la FIFA déterminera, d’entente avec les associations continentales, le calendrier international, fixant les dates exactes réservées aux matchs des équipes nationales, aux compétitions de clubs européennes et, bien entendu, elle dégagera les dates précises de la phase finale de la Coupe du Monde 2022. Ce n’est que dans un second temps que les Ligues pourront étudier les variantes possibles pour leur championnat national.»