Recours partiellement admis pour Barthélémy Constantin

  • Barthélémy Constantin sera finalement interdit de terrain durant 5 matches. (freshfocus)

Le Tribunal de recours de la Swiss Football League (SFL) admet partiellement le recours du FC Sion et réduit les sanctions à l’encontre de Barthélémy Constantin. Le directeur sportif du club valaisan voit son amende diminuée à 5'000 francs et son interdiction de terrain à 5 matches consécutifs.

Pour rappel, le 31 octobre 2017, la Commission de discipline de la SFL avait sanctionné Barthélémy Constantin d’une amende de 15'000 francs et d’une interdiction de terrain de 10 matches suite aux incidents survenus après la rencontre entre le FC Lugano et le FC Sion le 21 septembre 2017. Une décision contre laquelle le FC Sion a déposé un recours dans les délais impartis.

Un certain nombre d’éléments à décharge
Dans sa décision du jour, le Tribunal de recours de la SFL partage les considérants de la Commission de discipline tout en retenant toutefois un certain nombre d’éléments à décharge, à savoir les antécédents de Barthélémy Constantin qui sont manifestement de peu de gravité, son jeune âge et sa relative inexpérience ainsi que du fait que l’affaire concernant Christian Constantin, père du recourant et médiatisé s’il en est, a inévitablement eu pour effet de mettre en lumière et sous le feu des projecteurs les agissements préalables - et parfaitement répréhensibles - du fils.

La décision entre en vigueur immédiatement
Pour ces motifs, le Tribunal de recours réduit sensiblement l’amende de 15'000 à 5'000 francs. Pour les mêmes raisons, l’interdiction de terrain est ramenée de 10 à 5 matches consécutifs. Concrètement, cela signifie que Barthélémy Constantin ne peut pas aller dans l’enceinte du stade, sur le terrain, dans la zone technique, dans les vestiaires, la zone mixte et prendre place en tribune ou dans un quelconque secteur du stade lors des 5 prochaines rencontres de championnat du FC Sion.

Cette décision est définitive pour les instances de la Swiss Football League. Elle peut faire l’objet d’une procédure d’appel au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) dans les 10 jours, laquelle n’aurait toutefois pas d’effet suspensif.