Record d'affluence pour la Raiffeisen Super League: 2'163'354 fans

  • Im Basler St. Jakob-Park unterstützten pro Partie im Durchschnitt 29'036 Fans den neuen und alten Schweizer Meister FC Basel 1893, an der Meisterfeier waren es gar 34'060.

12'019 spectateurs ont vu en moyenne chacun des 180 matchs de la Raiffeisen Super League. Les parties de la Challenge League ont attiré, en moyenne, 1'454 spectateurs.

La promotion en Raiffeisen Super League (RSL) du FC St-Gall, dont la fidélité du public n'est plus à démontrer, fit naître quelques espoirs avant le début de la saison déjà quant à un nouveau record de spectateurs possible. Les attentes n'ont pas été déçues. Les 10 clubs de la première division du football suisse ont pu accueillir au total 2'163'354 fans au cours de la saison 2012/13 - le plus grand nombre de toute l'histoire de la Ligue helvétique.

Cependant, il faut admettre que la moyenne fut de 12'253 par match la saison dernière contre 12'019 cette saison. La raison est à chercher dans la disparition de NE Xamax durant la pause d'hiver, qui enregistrait aussi les entrées les plus modeste de la RSL. Ainsi, seules 162 parties se sont disputées, au lieu des 180 planifiées dans une ligue à 10 clubs.

Comme chaque année depuis l'inauguration du Parc St-Jacques en 2001, c'est le FC Bâle 1893 (de son nom de club officiel) qui a attiré le plus de spectateurs. La moyenne enregistrée dans le stade rhénan se monte à 29'036 par match. L'affiche ayant attiré le plus grand nombre cette saison - c'est une surprise -, c'était Bâle - Lausanne (35'171). Il faut dire que des places gratuites avaient été distribuées. Ils étaient 34'060 pour la venue du FC St-Gall pour fêter le titre lors de la 36e et dernière journée. Les chocs entre le quadruple champion de Suisse en titre et son dauphin GC n'ont attiré que les 4e et 11e affluences des 18 matchs bâlois devant son public!

Le FC Bâle attire le monde partout où il va
Même la plus faible cote d'attirance du FC Bâle (24'265 contre... le FC Sion) est encore supérieure au meilleur pouvoir d'attraction de toutes les autres équipes: après les 18 matchs au Parc St-Jacques, c'est YB -... Bâle qui arrive en 19e position (22'757)! A part quoi, seul le derby bernois YB - Thoune de la 1re phase dépasse encore la barre des 20'000 avec 22'212). A l'extérieur aussi, le FC Bâle fait la quasi unanimité: Il n'y a qu'au Letzigrund - pour cause de derbys zurichois - et à la Pontaise et au Stade de Genève - à cause des derbys romands, Sion compris - que les Bâlois n'exercent pas le plus grand pouvoir d'attraction. En déplacement, le FC Bâle attire 2000 spectateurs de plus que GC et St-Gall dans les autres stades. On citera, juste en passant, comme chiffres les moins glorieux: 3000 spectateurs pour Lausanne - St-Gall. Il faut dire que ce 30 avril-là, l'hiver annonçait son retour. Et ce n'est pas le record négatif: relégué, le Servette FC prenait congé de la Raiffeisen Super League, lors de l'ultime journée, avec 2379 spectateurs recensés contre le FC Lucerne...

Le dauphin du FC Bâle en matière d'attraction du public est comme ces années passées le BSC Young Boys, qui a, cependant, dû enregistrer une baisse de quelque 4'000 personnes par match! Le public du FC St-Gall a répondu à l'attente suscitée par les excellents résultats obtenus par le néo-promu: 3e affluence de la Raiffeisen Super League avec 14'310 spectateurs. Les fluctuations enregistrées ici et là sont, dans la plupart des cas, dues aux performances sportives des équipes. Alors que les bonnes performances (p.ex. de GC et du FC Zurich) ont provoqué une augmentation de l'intérêt du public, des affluences en recul sont venues sanctionner des résultats moins positifs (YB, Lucerne, Servette, Lausanne).

Le promu FC Aarau en tête aux points comme aux affluences
La Challenge League (ChL) se jouait, pour la première fois, également à 10 équipes. En moyenne, ses 180 parties ont attiré 1'454 personnes au stade pour chaque match. L'an passé, la moyenne était nettement supérieure (de près de 50%). Elle se montait à 2'003 personnes, ce qui était dû principalement à la présence du FC St-Gall (qui comptabilisait, alors, 10'000 supporters par match). Ce qui veut dire que, dans l'ensemble, nous restons dans le pouvoir d'attraction des saisons précédentes exercée par notre deuxième division de jeu helvétique.

La saison 2012/13 de la Challenge League voit le FC Aarau en tête de classement sportif, mais également à celui des affluences, avec 3'108 personnes présentes en moyenne à chaque match à domicile des Argoviens. Le FC Winterthour, 3e du classement sportif, vient même en 2e position pour ce qui est du nombre de spectateurs (moyenne: 2'389), alors que le 2e, l'AC Bellinzone, finit 3e de ce classement spécifique (moyenne: 1'971). Le record de la saison a été établi lors de l'ultime journée au Brügglifeld avec 6100 spectateurs, venus assister non seulement au derby argovien, mais aussi à la remise du trophée de vainqueur de la Challenge League.