Prise de position de l'ASF et de la SFL

L’Association suisse de football (ASF) et la Swiss Football League (SFL) se défendent contre les activités initiées par le Président du FC Sion, Christian Constantin, à la suite du match de championnat entre BSC Young Boys et le FC Sion (3-2). Le focus est notamment mis sur l’accusation portant sur le fait que lors du match du dimanche 13 mars, le FC Sion s’est dit intentionnellement discriminé par le corps arbitral.

Dans ce contexte, la Commission de discipline de la Swiss football League a ouvert le mercredi 16 mars 2016 une procédure contre le Président du FC Sion. La veille, celui-ci avait, par le biais de différents canaux, exposé une récompense de CHF 25'000 pour des informations soutenant ses accusations. Ladite Commission demande à Christian Constantin une prise de position écrite dans un délai de deux jours. Aucune information supplémentaire ne sera communiquée avant la notification du jugement.

Dans une position commune, l’ASF et la SFL déclarent qu’elles ne réagissent pas directement à la provocation inacceptable de Christian Constantin mais qu’elles veulent se concentrer sur les parties essentielles du dossier. Alex Miescher, le secrétaire général de l’ASF résume ceci avec les mots suivants: «Nous avons besoin et nous voulons être sûr que dans le championnat et dans la Coupe de Suisse règnent des conditions générales correctes et de fair-play pour tous».

Comme l’arbitre, le corps arbitral et en particulier Sascha Amhof sont directement la cible des déclarations virulentes du Président du FC Sion, l’ASF et la SFL y voient un rapport direct avec des menaces massives contre les arbitres, les arbitres assistants et les différents protagonistes de l’ASF. Dans ce contexte, il est difficile pour l’ASF et la Ligue de créer les conditions idéales, de travailler dignement et de nommer le corps arbitral pour le match Sion-Bâle de dimanche prochain.

Au nom de l’ASF et de la Swiss football League, le CEO Claudius Schäfer fait la mise au point suivante: «Chez nous, personne ne doute de l’intégrité et de l’indépendance de l’arbitre. Si quelqu’un remet en question ces fondamentaux, c’est une attaque intolérable envers les valeurs de notre sport».

La 68e minute de jeu entre le BSC Young Boys et le FC Sion est dans le viseur de Christian Constantin. À ce moment, l’attaquant bernois Miralem Sulejmani est en position de hors-jeu lorsqu’il reçoit une passe de la tête. Il provoque ensuite un penalty discutable qui permet à YB d’égaliser à deux partout.