Prise de position de la SFL suite à l'interruption du match Bâle-Zurich

La Swiss Football League (SFL) prend position concernant l'interruption du match de ce dimanche entre le FC Bâle et le FC Zurich et informe au sujet des procédures disciplinaires à venir.

Lors de la 71e minute de la rencontre de la 27e journée de Raiffeisen Super League entre le FC Bâle et le FC Zurich, un pétard et des engins pyrotechniques ont été envoyés sur le terrain depuis le secteur visiteur du stade St-Jacques. Pour des raisons de sécurité, l’arbitre Sascha Amhof a décidé d’interrompre la partie et de renvoyer les équipes aux vestiaires. Le match a pu reprendre après une dizaine de minutes de pause.

«Des actes intolérables»
La Swiss Football League condamne avec véhémence l’utilisation et le lancer de ces engins pyrotechniques. «Ce sont des actes intolérables qui doivent être condamnés sévèrement», explique clairement Claudius Schäfer, le CEO de la Swiss Football League. «Une telle conduite nuit énormément à son propre club, à l’équipe, à des milliers de fans qui n’y peuvent rien et ternisse les images d’un passionnant match de football.»

Quelles mesures seront prises rapidement?
Les rapports de l’arbitre et du délégué de la sécurité de la Ligue sont attendus. Ceux-ci seront ensuite transmis au Juge de l’ordonnance disciplinaire en matière de sécurité. Ce dernier décidera si les incidents dépassent ou non son degré de compétence (une amende maximale de 10'000 francs). Si tel devait être le cas, l’affaire serait remise à la Chambre de sécurité de la Commission de discipline. Un premier jugement est attendu dans un délai de 4 semaines.

En outre, la Swiss Football League attend que les individus masqués soient identifiés, dénoncés à la justice et sanctionnés d’une interdiction de stades de plusieurs années.