Pas de licence pour le Servette FC - Le FC Bienne reste en BCL

L'autorité de recours pour les licences de la Swiss Football League (SFL) a rendu ses décisions: Le Servette FC se voit refuser la licence pour la saison 2015/16 en deuxième instance également. Ainsi, le FC Bienne conserve sa place en Brack.ch Challenge League (BCL). Le FC Le Mont et le FC Chiasso reçoivent, eux, leur licence pour participer au prochain championnat de BCL.

Dans le cadre de la procédure de première instance, la Commission des licences de la SFL avait délivré le précieux sésame pour la saison 2015/16 aux 10 clubs de Raiffeisen Super League (RSL), à sept représentants de BCL et au champion de Promotion League (Neuchâtel Xamax). Le Servette FC, le FC Chiasso et le FC Le Mont étaient les trois uniques clubs de BCL à avoir été recalés, essentiellement pour des critères financiers. Ces trois clubs ont fait appel auprès de l’autorité de recours pour les licences de la SFL.

Pas de licence pour le Servette FC
Le FC Chiasso et le FC Le Mont ont réussi à apporter les preuves nécessaires et exigées en deuxième instance pour obtenir la licence III, laquelle permet la participation au championnat de BCL. Par contre, l’autorité de recours a refusé d’octroyer au Servette FC l’autorisation de participer au championnat de BCL 2015/16.

Le Servette FC s’est vu refuser la licence III en raison de la situation de surendettement manifeste à laquelle il faut s’attendre à la fin de cette saison, soit au 30 juin 2015. En outre, l’Autorité de recours pour les licences a estimé que le Servette FC n’avait pas produit les preuves nécessaires pour établir sa capacité à atteindre un montant de recettes lui permettant de couvrir son budget de la saison 2015/16.

Le FC Bienne repêché
Selon le règlement de compétition de la Swiss Football League, le Servette FC, qui quitte la SFL suite au refus de licence, est automatiquement remplacé par le club classé au dernier rang de la BCL. Ainsi, le FC Bienne conserve sa place en deuxième division.

Le Servette FC a désormais la possibilité de recourir contre la décision de l’autorité de recours auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à Lausanne. Si le TAS devait casser la décision de la SFL, les questions de la composition définitive de la BCL pour la saison prochaine et du nom de l’éventuel relégué devraient être réexaminées.