Nouveau retrait de points pour Bienne - son président amendé

La Commission de discipline de la SFL retire deux points supplémentaires au FC Bienne dans le championnat pour défaut d’attestation des salaires et des cotisations sociales versés pour le mois de janvier. Le président du club, Carlo Häfeli, a été frappé d’une amende de 5000 francs.

L’administration des licences de la Swiss Football League (SFL) avait déposé une dénonciation à l’encontre du FC Bienne, auprès de la Commission de discipline (CD) de la SFL, en date du 9 mars 2016, pour violation du devoir d’information envers la ligue, qui incombe au club en vertu du règlement des licences. Malgré un délai supplémentaire accordé au FC Bienne, le club n’avait pas encore remis à l’administration des licences les confirmations du paiement des salaires et des charges sociales du mois de janvier 2016, en date de la dénonciation du 9 mars.

Dans sa décision du 29 mars 2016, la Commission insiste sur le fait que lesdits documents n’ont pas été remis trop tard - mais pas du tout - par le FC Bienne. De surcroît, le club est considéré comme récidiviste en matière de violation du devoir d’information envers la SFL. En raison de ces considérations, la commission retire deux points supplémentaires au FC Bienne dans le championnat de Brack.ch Challenge League en cours. Cette décision peut être contestée dans un délai de cinq jours auprès du Tribunal de recours SFL.

Le club biennois a déjà fait l’objet du retrait d’un point, devenu définitif, puisque le FC Bienne n’avait pas déposé de recours contre la décision de la CD du 7 mars 2016. En revanche, le club a déposé un recours contre un nouveau retrait de deux points, décidé par la commission le 15 mars 2016.

Amende à l'encontre du président du FC Bienne
Dans une autre procédure, ouverte le 7 mars 2016, cette fois contre le président du FC Bienne, Carlo Häfeli, la Commission de discipline de la SFL a examiné une éventuelle violation du Règlement de l’Association Suisse de Football (ASF) sur la collaboration avec les intermédiaires. La commission conclut que le président du FC Bienne a violé les dispositions dans le cas d’un transfert et elle lui inflige une amende de 5000 francs. Cette décision peut également faire l’objet d’un recours, dans un délai de cinq jours, auprès du Tribunal de recours SFL.