L’UEFA contraint les ligues de football européennes à réagir

L’association européenne des ligues de football professionnel (EPFL) s’est réuni à Amsterdam pour évoquer la réforme des compétitions européennes du football décidée par l’UEFA.

Le comité exécutif de l'UEFA, soit le gouvernement du football européen, a décidé fin août que pour la période 2018-21, l'Espagne, l'Angleterre, l'Allemagne et l'Italie auraient quatre places garanties en poules de Ligue des champions, la plus prestigieuse compétition de clubs.

Les ligues européennes considèrent que la manière dont cette réforme a été conduite est inacceptable, pour une organisation, l’UEFA, qui dit être le gouvernement du football en Europe. Un changement majeur pour le football européen a été annoncé sans le soutien ni l’accord des organisateurs des championnats nationaux. Cette décision aura un impact préjudiciable pour les compétitions nationales et conduira à un accroissement du différentiel financier et sportif entre les grands clubs européens et les autres.

Compte tenu de la décision prise par l’UEFA, l’EPFL considère que l’UEFA a enfreint le «Memorandum of Understanding» (accord de coopération) conclu entre les deux organisations.

Dans l’hypothèse d’une résiliation du Memorandum par l’EPFL, les ligues européennes retrouveraient la possibilité de programmer leurs matches le même jour et aux mêmes horaires que les matches des compétitions européennes.

L’EPFL demande officiellement au futur Président de l’UEFA de reconsidérer cette réforme et sollicite une rencontre avec celui-ci dès après son élection.