La SFL prononce des interdictions de stade

La Swiss Football League réagit aux incidents qui ont forcé l’arrêt du match entre le FC Lucerne et le Grasshopper Club dimanche dernier et prononce des interdictions de stade dans toute la Suisse contre plusieurs personnes. Celles-ci entrent en vigueur immédiatement.

La Swiss Football League (SFL) condamne avec la plus grande fermeté le comportement des membres du secteur des fans du Grasshopper Club, qui a conduit dimanche dernier à l’arrêt du match entre le FC Lucerne et le club zurichois, et prend des mesures appropriées. Immédiatement après les événements, la SFL a exigé que les autorités policières identifient dans les plus brefs délais les 57 personnes qui sont entrées sur le terrain.

Grâce à l'excellente coopération, la ligue est en possession depuis ce mardi des données personnelles nécessaires et a pu émettre des premières interdictions de stade. Parmi les sanctionnés figurent les deux personnes qui ont agressé un joueur de GC et trois autres fans qui ont pénétré sur le terrain.

Les sanctions prennent effet immédiatement et s'appliquent dans toute la Suisse à tous les matches des deux championnats les plus élevés de football et de hockey sur glace. La durée des interdictions varie entre trois et cinq ans. Tous les clubs de la SFL ont été immédiatement informés de la promulgation des interdictions de stade et sont tenus de les appliquer systématiquement. Toute infraction à cette mesure sera signalée à la police.

«Il est de notre devoir d'expulser de nos stades les personnes qui souhaitent délibérément perturber le bon déroulement du championnat et ne respectent pas nos règles», relève Claudius Schäfer, CEO de la Swiss Football League. «L’attaque physique et verbale contre un joueur de couleur fut particulièrement choquante. Nous devons absolument combattre ensemble toutes attitudes racistes ou formes de discrimination.»