La SFL pose les bases de l'organisation des matches à partir de la saison 2020/21

  • La SFL cherche des solutions pour que le football puisse bientôt être rejoué devant un plus grand nombre de «vrais» spectateurs au lieu des supporters en carton. (freshfocus)

Afin d'augmenter le nombre de personnes présentes lors des matches de football pour la saison 2020/21, la Swiss Football League (SFL) travaille d'arrache pied sur un concept de protection qui comprend des masques obligatoires, la renonciation aux supporters visiteurs ainsi qu'aux places debout en Raiffeisen Super League. L'objectif est de permettre aux clubs de survivre économiquement.

En mars 2020, le Conseil fédéral a ordonné des mesures de protection de la santé publique en raison de la pandémie de Covid-19, y compris l'interdiction des événements majeurs. Cela a ébranlé les fondements mêmes du football en Suisse. Sa principale source de revenus - les recettes provenant de la billetterie, de la restauration et des clients VIP le jour du match - s'est effondrée d'un jour à l'autre.

Il est vrai que des matches de football ont lieu depuis le 19 juin 2020, avec jusqu'à 1000 personnes admises dans le stade. Toutefois, cette mesure n'a en rien amélioré la situation économique des clubs de football et, surtout, a généré des coûts. Un retour à la normale le plus rapidement possible est donc d'une importance capitale pour la survie des clubs. C'est pourquoi la SFL travaille intensément au sein d'un groupe de travail avec les représentants des clubs afin de garantir une mise en œuvre uniforme et un concept de protection adapté avec des directives détaillées pour les événements de plus de 1'000 personnes pour la nouvelle saison, qui commence le 11 septembre 2020.

Les bases de ce nouveau concept de protection prévoient l'obligation générale de porter des masques dans toutes les zones du stade ainsi qu'une renonciation au supporters visiteurs dans les deux ligues et des places debout en Raiffeisen Super League. Grâce à ces mesures globales, qui doivent être complétées par diverses autres mesures d'accompagnement, au moins 50 % de la capacité d'accueil respective pourrait être utilisée dans chaque stade.

La SFL offre son soutien à toutes les parties concernées afin que les mêmes conditions de base puissent être créées dans toute la Suisse. Dès la nouvelle saison, les matches de football devraient à nouveau être accessibles à un public plus large. Si les revenus nécessaires ne sont pas disponibles, de nombreux clubs de football seront bientôt menacés d'insolvabilité. De plus, toutes les autres institutions et tous les autres domaines (équipe nationale, football féminin, sports juniors et populaires) dépendent directement ou indirectement du football professionnel en Suisse. Il est encore très incertain que les prêts d'urgence annoncés par le gouvernement fédéral entrent en vigueur.

Le but ultime de la SFL est que tous les clubs survivent à la pandémie de Covid-19. Cependant, si les restrictions actuelles sur le nombre de personnes dans les stades ne sont pas assouplies, de nombreux clubs de football ne survivront pas. Ce ne sont pas seulement 3000 emplois qui sont en jeu, mais aussi une partie importante de notre culture suisse.