La SFL lance l’analyse de ses ligues professionnelles

La Swiss Football League lance une expertise des structures de ses deux ligues professionnelles, mode de championnat compris, dans un procédé qu’elle veut transparent. Dans un premier temps aura lieu une analyse détaillée de la situation, dont les valeurs et enseignements, qui en résulteront, seront discutés avec tous les groupes concernés. La SFL est assistée dans son action par le cabinet d’experts-conseils néerlandais Hypercube.

Depuis la saison 2003/04, la Raiffeisen Super League comprend dix équipes. Depuis cinq ans, la seconde division professionnelle suisse, la Brack.ch Challenge League, réunit, elle aussi, dix équipes. Ces structures, dotées d’un mode de championnat de quatre tours entre toutes les équipes, ont contribué à rehausser la qualité sportive du football professionnel de Suisse. Preuve en est la 12e place occupée par notre pays au classement quinquennal de l’UEFA, classement donnant accès direct aux phases de groupes de l’UEFA Champions League et de l’UEFA Europa League. 

Après 14 ans pour la RSL, respectivement 5 ans pour la BCL, le moment est cependant venu d’une remise en question et d’une analyse approfondie desdites structures et du mode de championnat. Outre l’aspect sportif, il importe de conforter l’attrait des compétitions, aussi bien pour les spectateurs que les sponsors, dans le cadre des conditions économiques données. 

Pour toutes ces raisons, la SFL entend procéder, durant les mois à venir et d’une manière tout à fait transparente, à une analyse approfondie des formats de championnat actuellement proposés dans les deux ligues de football professionnelles de Suisse. La SFL s’est adjoint le concours du cabinet d’experts-conseils néerlandais Hypercube, qui a déjà collaboré, entre autres, avec l’UEFA et les ligues de football belge, néerlandaise, danoise et autrichienne. L’action commune se base sur un procédé en deux étapes. 

Analyse des données et rencontre avec les interlocuteurs concernés 
Dans un premier temps, on procédera à une analyse approfondie des données. Tout ce qui témoigne de l’évolution du football suisse sera saisi dans une banque de données conséquente, à savoir les différentes statistiques et les comparaisons au niveau international, notamment les heures des coups d’envoi des matchs, le nombre de spectateurs, les conditions économiques existantes, ainsi que le fameux indicateur Euro Club Index (ECI), développé par Hypercube, qui tient compte, semaine par semaine, des éléments qui font la force des clubs européens.

Des données supplémentaires seront prises en considération après des premières rencontres avec toutes les parties prenantes et interlocuteurs concernés, tels les clubs, les joueurs, les supporters, l’ASF/SFL, les sponsors, les partenaires TV, les autorités, le monde journalistique, mais aussi scientifique. Dans la deuxième phase du processus, la discussion détaillée et l’évaluation des calculs auront lieu dans des groupes d’intervenants différents.

Un processus d’environ six mois
À la fin de ce processus d’analyses, évaluations et discussions, dont la durée est estimée à quelque six mois, on saura si les structures existantes et le mode de championnat en vigueur correspondent aux attentes des différents groupes concernés ou s’il convient de soumettre aux représentants des clubs, lors d’une assemblée générale, d’autres variantes et possibilités, sur la base de paramètres précis et objectifs (aspects sportifs, calendriers, affluences dans les stades, consommation TV, recettes, fair-play, etc.).

Claudius Schäfer, CEO de la Swiss Football League, estime que, le cas échéant, «la modification d’un format de championnat et de ligue existant est une affaire sérieuse et délicate, nécessitant une analyse et une mise à plat très minutieuses des données, qui devront prendre en compte les intérêts et aspirations de tous les groupes impliqués. Nous sommes cependant très heureux de procéder à une telle analyse, approfondie et transparente pour tous, de l’épine dorsale du football d’élite de notre pays, représenté par la Swiss Football League et ses deux ligues que sont la Raiffeisen Super League et la Brack.ch Challenge League, en attendant d’en tirer les conclusions qui s’imposent. Avec Hypercube, nous pouvons compter sur un partenaire d’excellente réputation. Ainsi, nous sommes confiants de pouvoir présenter aux clubs, dans un délai de quelque six mois, un état des lieux complet et clair, assortis de propositions tout aussi limpides.»

Situation actuelle

Depuis la saison 2003/04, ce sont dix équipes, qui participent au championnat de la première des deux divisions professionnelles helvétiques. Dans un format de championnat comprenant deux phases – chacune en matchs aller et retour entre les dix équipes, soit 36 journées au total –, la Raiffeisen Super League (RSL) désigne le champion de Suisse et les participants aux compétitions de clubs de l’UEFA, ainsi que le relégué en seconde division, la Brack.ch Challenge League.

La Brack.ch Challenge League (BCL) présente, quant à elle, depuis la saison 2012/13, un mode de championnat identique à dix équipes, désignant le promu en Raiffeisen Super League, ainsi que l’équipe reléguée en Promotion League. Auparavant, soit depuis les saisons 2003/04 à 2011/12, de 16 à 18 clubs formaient la seconde division avec un mode de championnat simple, un tour aller et un tour retour entre toutes les équipes.