La ligue à 10 clubs subsiste – retour du barrage?

Dans un processus qu’elle a voulu transparent, la Swiss Football League (SFL) et les principaux groupes de décideurs ont examiné les structures des deux ligues professionnelles et leur mode de championnat. Les clubs entendent maintenir deux ligues de 10 clubs, mais ils se prononceront, lors de leur Assemblée générale du 10 novembre 2017, sur la réintroduction éventuelle du barrage promotion/relégation.

Au printemps 2017, la SFL a induit, de manière transparente, un examen des structures et des modes de compétition en vigueur en Raiffeisen Super League (RSL) et en Brack.ch Challenge League (BCL). L’analyse complète de tous les aspects pertinents devait fournir la base de décision en vue d’un éventuel changement – ou pour sauvegarder le statu quo, dans la mesure où le modèle en vigueur s’avérerait toujours le plus approprié à remplir par rapport aux attentes et exigences.

Le projet, mis en chantier avec la collaboration de la firme de consulting néerlandaise Hypercube, englobait l’analyse de données précises et approfondies. Au cours de ce travail, des indicateurs financiers, des comparaisons internationales, les coups d’envoi, le nombre de spectateurs et de nombreuses autres statistiques ont été prises en considération. Ces données pourraient bien s’avérer de la plus haute utilité pour l’avenir du football helvétique.

Parallèlement, tous les groupes de décideurs intéressés, soit les clubs, les joueurs, les supporters, les représentants des fédérations, les sponsors, les partenaires TV, les autorités, les journalistes et les scientifiques, étaient invités à discuter, en trois phases, des résultats obtenus et d’en effectuer une évaluation personnelle afin d’en dégager des propositions concrètes.

Un potentiel maximum de 12 clubs dans la ligue la plus élevée

Après discussions, il est évident que le nombre maximum de 12 clubs en Super League serait préférable et le plus intéressant sportivement. De plus il a été constaté sur la base des données que le nombre de sites présentant un potentiel économique et infrastructurel pour le football professionnel en Suisse est limité. Pour ces raisons, les projets avec plus de 12 clubs en Super League ont été écartés.

Sur la base de cette évaluation, la SFL a examiné, de manière approfondie et en collaboration avec Hypercube, la faisabilité d’un mode de championnat à 12 clubs (22 tours de qualification, places 1 à 6 tour final, places 7 à 12 tour de relégation). Des éléments impératifs, telles la planification des matchs, l’exploitation multifonctionnelle et l’affectation privée commerciale des stades ainsi que les exigences en matière de sécurité, ont amené à la conclusion que la première phase de championnat, comprenant 22 journées, aurait dû avoir lieu impérativement en automne, ce qui aurait été bien trop contraignant pour l’établissement d’un calendrier.

En outre, la moitié des clubs se seraient retrouvés, après la trêve hivernale, à batailler contre la relégation, situation sportivement et financièrement peu satisfaisante car cela les priverait de jouer contre les meilleurs clubs. Selon les calculs, la situation aurait abouti à une baisse de spectateurs allant jusqu’à 20 pour cent. Les équipes se retrouvant régulièrement dans cette situation rencontreraient des difficultés financières. Les avantages d’une participation possible au tour final ne seraient pas compensés par les inconvénients éventuels de devoir participer à un tour de relégation.

Les clubs sont pour le statu quo

Une quatrième phase du processus a réuni les décideurs des clubs de RSL et de BCL afin de discuter de la suite à donner. Après réflexion approfondie concernant de possibles alternatives et après des discussions, qui se sont étendues sur plusieurs mois, la grande majorité des représentants des clubs s’est rendue à la raison que pour les deux ligues, un championnat à 10 clubs, comprenant le mode de compétition actuel, restait la meilleure solution.

Suite à ce constat, les clubs ont évoqué des moyens supplémentaires pour rendre le mode existant plus attrayant. Pour des raisons d'équité sportive, les clubs ont rejeté l’idée visant à réduire de moitié le nombre des points à mi-saison, tout comme ils ont rejeté les play-offs entre les clubs classés entre les 2e et 5e places, en vue de déterminer les positions de départ dans les compétitions européennes. En revanche, la réintroduction du barrage entre le 9e de RSL et le 2e de BCL est considérée par certains clubs comme une solution intéressante.

Projet pour la réintroduction du barrage
À la fin du processus d'examen des structures et du mode de championnat, la SFL est convaincue que tant la RSL que la BCL gagneraient en suspense par l’introduction de matchs de barrage.

Par conséquent, lors de son Assemblée générale annuelle du 10 novembre prochain, la SFL demandera aux clubs de voter sur la proposition de réintroduire le barrage. Une majorité des deux tiers est requise.

Postes vacants au comité de la SFL
L'Assemblée générale ordinaire verra également organiser les élections au comité, fort de neuf membres, ainsi que l’élection des autorités juridictionnelles. Heinrich Schifferle, Président de la Swiss Football League depuis 2011, est le seul candidat à la présidence et se met à disposition pour un nouveau mandat d'un an.

Parmi les huit autres membres du comité, le retrait de Dölf Früh est connu depuis un certain temps déjà. En outre, le vice-président Jean-Claude Donzé et Bernhard Heusler ont décidé de ne pas briguer un nouveau mandat. Dans le cas de Bernhard Heusler, le Comité de la SFL l’aurait proposé à nouveau pour l’élection. Bernhard Heusler a décidé de son plein gré de se retirer suite à l’annonce de la candidature officielle du FC Bâle 1893.

Les deux personnalités conservent leur fonction dans d'autres commissions; Donzé, en tant que président de la Commission de formation et délégué de la sélection suisse des M21; Heusler, comme membre du Comité central de l’ASF.

Outre les cinq anciens membres que sont Roger Bigger, Ancillo Canepa, Jean-François Collet, Peter Stadelmann et Claudio Sulser, six nouveaux candidats et une candidate briguent une élection au comité, soit: Bernhard Burgener (FC Bâle 1893), Constantin Georges (Servette FC), Wanja Greuel (BSC Young Boys), Stefan Hernandez (FC St-Gall 1879), Manuel Huber (Grasshopper Club Zurich), Ruth Ospelt (FC Vaduz) et Dr Philipp Studhalter (FC Lucerne).