Football Study 2017: Fédérer toutes les forces en présence

La Swiss Football League a commandité une quatrième étude sur le football suisse auprès de l’Observatoire du Football du CIES à Neuchâtel. L’étude, qui comprend quatre thèmes, arrive à la conclusion que, plus que jamais, la formation et la promotion de jeunes joueurs locaux doivent constituer la priorité pour les clubs de football helvétiques.

La Swiss Football Study 2017 traite, en quatre chapitres, les thèmes de la formation, de l’âge, de l’importation en Raiffeisen Super League (RSL), ainsi que l’exportation de joueurs formés en Suisse en direction des grands championnats étrangers.

L’étude confirme, en substance, l’excellence du système de formation mis en place dans la Suisse, ainsi que le rôle de tremplin vers les grandes ligues professionnelles européennes joué par la Raiffeisen Super League. Au 1er octobre 2016, pas moins de 48 joueurs formés en Suisse étaient sous contrat dans un club faisant partie du «Big-5», à savoir: 26 en Bundesliga allemande, 9 en Serie A italienne, 6 en Premier League anglaise, 5 en Ligue 1 française, ainsi que 2 dans La Liga espagnole.

Derrière les grandes nations «exportatrices» de footballeurs que sont la France, le Brésil, l’Argentine et l’Espagne, la Suisse occupe, ainsi, une flatteuse 5e place, en compagnie de la Belgique. Si l’on prend en considération les 31 ligues professionnelles de première division du Vieux-Continent ayant fait l’objet de ladite étude, on trouve même 65 joueurs de Suisse actifs à l’étranger, à la date limite du 1er octobre 2016.

Fédérer toutes les forces en présence

Malgré les bons résultats obtenus lors de la dernière décennie par les sélections nationales suisses et les clubs suisses au plan international, cette étude montre qu’il est plus que jamais nécessaire de ne pas baisser la garde. Bien au contraire, il est temps de réfléchir en profondeur sur l’avenir du football en Suisse, en premier lieu en ce qui concerne la formation et la promotion de jeunes joueurs locaux.

L’étude en arrive à la conclusion qu’un pays comme la Suisse, dans un contexte aussi compétitif que le football, ne peut connaître durablement du succès qu’en fédérant toutes les forces en présence autour d’un projet commun visant à développer de manière optimale le potentiel des talents disponibles sur place.

La quatrième étude Swiss Football Study 2017 a été mise en œuvre conjointement par la Swiss Football League et le CIES (Observatoire du football du Centre International d’Etude du Sport) de Neuchâtel. Les études précédentes datent de 2012, 2013 et 2015.

» Vous trouverez ici toutes les informations sur l’étude Swiss Football Study 2017