FARE ACTION WEEKS - Les clubs de SFL ne laissent aucune chance à la discrimination

  • Les capitaines rempliront un rôle d’ambassadeur de la campagne. (lddl)

La 12e journée de Swiss Football League, du 18 au 20 octobre 2014, sera placée, tant en Raiffeisen Super League qu’en Brack.ch Challenge League, sous le leitmotiv «Contre la violence et la discrimination». C’est la 3e fois consécutive que les 20 équipes de la SFL participent aux «FARE Action Weeks».

Le sponsor principal de la SFL - la Banque Raiffeisen pour la Super League - soutient les FARE Action Weeks. Outre les deux ligues professionnelles du pays, l’Association Suisse de Football ASF (qui régit le football amateur dès la 2e Ligue interrégionale et plus bas), ainsi que les deux ligues féminines de LNA et LNB assurent également leur soutien à la cause.

Ouvrir la voie ensemble
Avec toute une série de mesures bien ciblées, l’association FARE Réseau Suisse entend sensibiliser toute la famille du football de notre pays à une coopération et une cohabitation entre les uns et les autres, placées en toute circonstance sous le signe du fair-play. L’objectif de FARE Réseau Suisse est de s’opposer aux discriminations de toutes sortes dans l’entourage des manifestations sportives. Pour y parvenir, on entend motiver et soutenir tous les acteurs – et toutes les actrices – du monde sportif pour qu’elles et ils s’engagent activement contre toute forme de racisme et tout autre forme de discrimination, aux fins d’éliminer ces fléaux du monde sportif de façon durable.

La Swiss Football League s’engage à propager par tous les moyens dont elle dispose, dans tous ses domaines d’activité et à tous les niveaux de compétition, du plus modeste au plus élevé, ces valeurs fondamentales issues de la pensée du fair-play. Le CEO de la Swiss Football League (SFL), Claudius Schäfer, se montre heureux du large soutien que rencontrent les FARE Action Weeks, et il est fier de voir la SFL s’engager résolument dans la lutte contre toutes les formes de discrimination: «Chacune et chacun a le droit de pratiquer son sport préféré, d’assister aux événements sportifs en tant que spectateur et de les commenter sans éprouver la moindre crainte. Tant en football et dans tous les sports que dans toutes les activités de notre société, le racisme et les autres formes d’ostracisme et de discrimination ne doivent pas avoir droit de cité.»

C’est la troisième fois d’affilée que la totalité des 20 clubs de SFL, ainsi que le sponsor Raiffeisen soutient sans hésiter cette action valeureuse. Le football suisse entend, ainsi, donner un signal fort contre toutes les sortes de discriminations. Lukas Meier, directeur de FARE Réseau Suisse, est le premier à s’en réjouir. Il souligne tout particulièrement la collaboration tous azimuts existante: «La Ligue, l’Association et les clubs nous font nettement ressentir par leur engagement groupé que le problème de la  discrimination n’est pas pris à la légère, que c’est, au contraire, un objet prioritaire à leurs yeux.»

Pressing d’un genre particulier

La Swiss Football League (SFL) et l’Association Suisse de Football (ASF) soutiennent les actions FARE depuis 2007. Les clubs marqueront à nouveau le coup sur le terrain: toutes les équipes se présenteront avec des maillots spécifiques, floqués pour l’occasion de l’inscription FARE. En outre, les capitaines d’équipes arboreront un brassard spécialement créé par l' UEFA.

Les capitaines rempliront un rôle d’ambassadeur dès avant cette 12e journée déjà. Par le truchement d’un message vidéo enregistré au préalable, ils s’adresseront à tous les supporters et à toute la famille du football, enjoignant à tout le monde de pratiquer, comme eux sur le terrain, un pressing constant, mais un pressing d’un genre particulier, celui qui ne concédera aucun espace à la discrimination.