Présentations de la saison 2019/20

Les présentations compactes de la saison 2019/20 mettent l’accent sur des légendes des clubs. Quelle personnalité a été choisie pour symboliser chaque club de la SFL? De plus, retrouvez certaines statistiques et de belles anecdotes tirées des archives complètes de la SFL ainsi que des riches collections d’histoires du magazine «ZWÖLF».

FC Bâle

Stats de la saison précédente:


Classement:2e Raiffeisen Super League
Meilleur scoreur:Albian Ajeti (14B/8A/32M)
Particularité:

Nombre de saisons en 1ère division: 77e saison(1933-39, 1942-45, 1946-88, 1994-2020)
Débuts en 1ère division:
1933
Nombre de promotions en 1ère division:
3

13e victoire de la Coupe Suisse pour le FC Bâle (Source: Youtube)

Inoubliable: légende du club

Buteur plus patenté que lui, tu meurs: Josef «Seppe» Hügi a laissé une trace indélébile avec l’équipe nationale, notamment, en inscrivant, en 1960, 5 buts lors de la victoire de la Suisse sur la France, 3e de la Coupe du Monde 1958 (6-2). «Seppe» Hügi, ou Hügi II, car son frère aîné jouait également en Ligue Nationale A, a marqué 22 buts pour l’équipe de Suisse, 245 en championnat pour le FC Bâle et a été sacré 3 fois de suite meilleur buteur. Il était réputé pour la précision de ses tirs, dont on a appris les origines, après la fin de sa carrière, lorsque Hügi publia un livre amusant, et bien meilleur que de simples mémoires, intitulé «Un footballeur raconte». Et bien, «Seppe» y raconte que, gamin, issu d’un milieu ouvrier sans moyens, il aurait pu être empêché par les Bâlois eux-mêmes de devenir un futur crack: ni lui ni ses copains avaient un ballon de foot, mas s’amusaient dans la rue à jouer avec une balle de tennis, s’exerçant notamment à viser les bouches d’égout. Or, il leur fallait bien récupérer la balle. Les garçons devaient donc soulever le lourd couvercle en fer, ce qui était non seulement dangereux, mais causait du bruit et dérangeait le voisinage. Maintes fois, ils se sont fait gauler par une patrouille de police et emmenés au poste. Les parents admettaient que leurs garnements avaient commis des «bêtises condamnables». Bêtises, qui ont fin par mener «Seppe» Hügi très tôt à un bon niveau en Suisse. A 19 ans, sa réputation était faite et le FC Barcelone a tenter de l’acquérir. Mais Hügi, surnommé à juste titre «Pieds d’or», resta fidèle au FCB de 12 à 32 ans. Une saison au FC Zurich, une à Porrentruy et une à Laufon sont encore venus compléter son CV. Mais heureusement que la police bâloise ne patrouillait pas 24 heures sur 24!

Les champions suisses de la saison 1953 (Source: fcb.ch)

debout de gauche à droite: Bielser, Maurer, Bannwart, Schley, Weber, Mogoy, Thalmann, Redolfi sowie (sitzend) Bopp, Hans Hügi, Müller, Trainer Bader und Seppe Hügi.

FC Lugano

Stats de la saison précédente:


Classement: 3e Raiffeisen Super Leagu
Meilleur scoreur: Alexander Gerndt (9B/10A/32M)
Particularité: En 2018/19, les «Bianconeri» étaient les rois des résultats nuls. À 16 reprises sur 36 journées, les Tessinois ont partagé l’enjeu

Nombre de saisons en 1ère division: 59e saison(1933-53, 1954-60, 1961-63, 1964-76, 1979-80, 1988-97, 1998-2002, 2015-20)
Débuts en 1ère division:
1933
Nombre de promotions en 1ère division:
7

Classement détaillé 2018/19

Inoubliable: légende du club

En 1990, Mauro Galvão portait haut les couleurs du Brésil au Mondial italien. Le défenseur s’opposait à Diego Maradona et Caniggia ou Tomas Brolin et Ekström. A peine un mois plus tard, revoici Galvão au Cornaredo à batailler avec les obscurs attaquants helvétiques du FC Wettingen ou d’Aarau, voire ceux du FC St-Gall dans un match où l’arbitre, sans doute impressionné par le côté implacable de la défense luganaise - constituée de Galvão et d’un certain Pierluigi Tami – siffla la mi-temps après 40 minutes déjà. Comment un défenseur de valeur mondiale comme Galvão, au faîte de sa gloire – il avait alors 28 ans - a-t-il pu aboutir dans un club suisse, candidat à la relégation,? La raison: un chiffre, le 0. Botafogo, son club, avait offert Galvão au mercato d’Europe. Le FC Lugano était le plus prompt à réagir, en voyant un fax arriver, mentionnant la somme de transfert exigée, soit 300'000 dollars. C’est lors de la signature définitive du contrat qu’il s’avéra que les dirigeants brésiliens avaient omis un „0“ dans leur offre: Botafogo en voulait en fait 3 millions. Mais trop tard, Madame Galvão était déjà tombée amoureuse de la cité tessinoise, qu’elle nommait le «petit Rio», et ne voulait en aucun cas repartir. Lugano s’est montré un peu plus généreux et Galvão – que Pierluigi Tami qualfie de meilleur joueur qu’il ait jamais vu dans les stades de Suisse – restait «Bianconero» durant six saisons, disputant plus de 200 matchs avec les Tessinois, dont 128 en championnat (avec 19 buts). De club candidat à la relégation, le FC Lugano se métamorphosa en candidat au titre (vice-champion 1995 et vainqueur de la Coupe 1993). Galvão était aussi de l’équipe luganaise, qui réalisa son plus grand exploit au plan international, en éliminant l’Inter de Milan en Coupe UEFA (deux fois 1-0, en septembre 1995, avec deux buts de l’éducateur Edo Carrasco, fils de réfugiés politiques chiliens, ex-joueur aussi de Sion, Bex, Vevey, Epalinges et du Stade Lausanne-Ouchy.

Victoire en Coupe du FC Lugano en 1993

FC Thoune

Stats de la saison précédente:

Classement: 4e Raiffeisen Super League
Meilleur scoreur: Dejan Sorgic (15B/5A/33M)
Particularité: En 2018/19, le FC Thoune a longtemps caressé l’espoir d’égaliser son meilleur classement (2e place en 2004/05). Durant une bonne partie de la saison, les Oberlandais ont suivi le rythme des poursuivants du BSC Young Boys, à commencer par celui du FC Bâle, avant de manquer de carburant sur la 2e partie de l’exercice. Lors des 3 dernières journées, le FC Thoune s’est fait dépasser par le FC Lugano. En Coupe, les Thounois ont rêvé d’un premier titre avant finalement de s’incliner en finale face au FC Bâle (1-2)

Nombre de saisons en 1ère division: 17e saison (1954-55, 2002-08, 2010-20)
Débuts en 1ère division: 1954
Nombre de promotions en en 1ère division:
3

Évolution du FC Thoune 2018/19

Inoubliable: légende du club

Lorsque Matthias Rossbach, alors entraîneur du FC Thoune, sociétaire de LNB, a fait confiance, en septembre 1964, à un gardien de 17 ans, face au FC Schaffhouse, il n’avait pas idée qu'il venait de jeter les bases d'un bond en avant de son club. Ce jeune gardien s’appelait Hanspeter Latour, et réalisait un «blanchissage» dès son premier match. Il a cependant fallu un certain temps avant que Latour ne devienne titulaire dans la cage des Oberlandais bernois. Mais après 91 matches à garder les buts de Thoune, Latour s’est vu transféré aux Young Boys en NLA. C’est en entraîneur que Latour a laissé une trace indélébile dans l’histoire du FC Thoune: en 2001, il reprenait le club en LNB, le conduisait en Super League, y obtenant un titre honorifique de vice-champion en 2004/05, le club réalisant ensuite (sous Urs Schönenberger) un joli petit parcours en Ligue des Champions. Latour est devenu un personnage culte, de par son accent prononcé de l’Oberland, ses actions (distribution de biscuits dans la région) et ses réflexions, teintées d’humour et de bon sens, comme commentateur TV («quelle pleureuse, celui-là!» disait-il d’un joueur).

Portrait de Hanspeter Latour (Source: Youtube)

FC Lucerne

Stats de la saison précédente:

Classement: 5e place
Meilleur scoreur: Blessing Eleke (13B/5A/32M)
Particularité: Avec Pascal Schürpf, le FC Lucerne bénéficiait en 2018/19 du joueur s’étant livré aux plus de duels. L’ailier s’est engagé contre un adversaire à 927 reprises pour 440 duels remportés. Dans les duels aériens, le grand gaillard de 1m90 a pris le meilleur 256 fois (sur 477)

Nombre de saisons en 1ère division: 60e saison (1936-44, 1953-55, 1958-66, 1967-69, 1970-72, 1974-75, 1979-92, 1993-2003, 2006-20)
Débuts en 1ère division: 1936
Nombre de promotions en en 1ère division:
9

Top 10 «Duels» 2018/19 (Source: Instat)

Inoubliable: légende du club

Un gamin de 16 ans, qui marque 13 buts dans le même match, a de fortes chances d’attirer l’attention de grands clubs. C’est ce qui est arrivé à Paul Wolfisberg au FC Horw. Son exploit avec le petit club de la banlieue lucernoise a évidemment suscité l’intérêt du grand FC Lucerne. D’autant que Wolfisberg était demi et non pas attaquant. Avec Paul Wolfisberg, le FC Lucerne est monté en LNA et a remporté, en 1960, le premier trophée de son histoire, la victoire en Coupe. Ce moment historique était aussi la naissance de sa marque de fabrique, sa barbe d’armaïlli. «Nous avions décidé de ne plus nous raser, tant que nous resterions invaincus en Coupe, cette saison-là. Et nous n’avons plus perdu», déclarait alors le capitaine, rigolard. Le populisme n’était pas encore sportif à l’époque: l’équipe voulait fêter la victoire en Coupe entre joueurs et entraîneurs et s’esbigna par une porte dérobée de la gare à son retour à Lucerne. Mais les supporters ont deviné l’astuce et se sont emparés de leurs héros. Et la nuit fut longue. Devenu architecte et entraîneur, Paul Wolfisberg restait populaire comme coach de l’équipe de Suisse. Et restait adepte de la fête… Notamment après la victoire de la « Nati» contre l’Angleterre des Clemence, Wilkins, Keegan, Robson et autres Mariner ou Francis, en 1981 (2-1). L’équipe suisse de Wolfisberg était aussi appelée «Abbruch GmbH» outre-Sarine, soit «Démolition Sàrl»…

Victoire de la Coupe 1960 du FC Lucerne (Source: Youtube)

FC Saint-Gall

Stats de la saison précédente:

Classement: 6e Raiffeisen Super League
Meilleur scoreur: Vincent Sierro (11B/3A/35M)
Particularité: Avec Dereck Kutesa, le FC Saint-Gall possédait dans ses rangs le joueur qui a tenté le plus de dribbles la saison dernière en Raiffeisen Super League. L’ailier s’est engagé à 214 reprises à «un contre un» et a pris le meilleur 124 fois. Seul son désormais ex-coéquipier Majeed Ashimeru possédait une meilleure quote (62% contre 58%)

Nombre de saisons en 1ère division: 57e saison(1935-37, 1939-45, 1949-50, 1968-70, 1971-93, 1994-2008, 2009-11, 2012-20)
Débuts en 1ère division: 1935
Nombre de promotions en en 1ère division:
8

Top 10 «Dribbles» 2018/19 (Source: Instat)

Inoubliable: légende du club

Combat et passion ont toujours été les valeurs naturelles les plus élevées du FC St-Gall, fondé en 1879, le doyen des clubs encore existants en Suisse. Juste un peu plus d’un siècle plus tard, arrive, en juillet 1980, un «géant» de près de deux mètres (en fait, 1,92 m exactement). Ce grand blond est une sommité du football d’alors: champion olympique avec la Pologne en 1972, vice-champion olympique en 1976, 3e de la Coupe du Monde 1974 en Allemagne. C’est Jerzy Gorgon (Article St. Galler Tagblatt) qui débarque à St-Gall, à 30 ans, une légende dans son pays, où une photo surdimensionnée de lui est accrochée au ministère des Sports. Les attentes à St-Gall sont énormes, mais les débuts très difficiles: Gorgon loge dans une chambre d'hôtel minuscule; il ne sait que faire de ses journées, car s’il est professionnel, ses coéquipiers sont tous amateurs et travaillent toute la journée. Ses performances sont initialement très modestes. Les supporters – certainement les meilleurs de Suisse – finissent tout de même par grogner un peu, à tel point que même le Conseiller fédéral saint-gallois, Kurt Furgler, se sent obligé d’intervenir, en assurant que «Gorgon est un homme de classe!». Le Polonais déménage chez un de ses coéquipiers et tout rentre dans l’ordre. Après trois saisons, il met un terme à sa carrière, 78 matchs (4 buts) livrés pour le FCSG. Le public a vu ses valeurs confirmées en lui. Gorgon se sent si bien en Suisse orientale qu'il y vit toujours. Depuis, un seul transfert à fait renaître une euphorie semblable dans la ville: c’est en 1988, lorsqu’un certain Iván Zamorano a rejoint les «Brodeurs».

Jerzy Gorgon avec l'équipe de 1982/83 (Source: sportalbum.ch)

FC Zurich

Stats de la saison précédente:


Classement: 7e Raiffeisen Super League
Meilleur scoreur: Benjamin Kololli (10T/6A/30Sp)
Particularité: À 17 ans et demi, le Zurichois Simon Sohm devenait le premier joueur né en 2001 à être aligné dans l’élite suisse

Nombre de saisons en 1ère division: 75e saison(1933-34, 1941-46, 1947-57, 1958-88, 1990-2016, 2017-20)
Débuts en 1ère division:
1933
Nombre de promotions en en 1ère division:
5

Simon Sohm - Le plus jeune en RSL

Inoubliable: légende du club

La FCZ a joué de malchance en été 1996: son gardien Jörg Stiel rejoignait le FC St-Gall, alors que son successeur désigné, Patrick Mäder, se blessait durant la préparation. Le sauvetage est arrivé à l'improviste. Lors du match de préparation face aux Blue Stars, les joueurs du FCZ désespéraient devant le portier invincible du petit club de la banlieue. Son nom: Ike Shorunmu. Le Nigérian, alors âgé de 29 ans, était à la recherche d'un club en Europe. Et ce sont les joueurs du FC Zurich qui l’ont plébiscité auprès de leurs dirigeants. Ils ne devaient pas le regretter. Shorunmu fit sensation avec ses dribbles hors de la surface de réparation, ses feintes du corps face aux attaquants adverses ou sa façon d’aller cueillir la balle d’une main dans ses sorties audacieuses. Shorunmu s'est immédiatement imposé au Letzigrund. Grâce surtout à ses incroyables arrêt et parades, presque toujours spectaculaires, comme dans le derby de la Limmat: lors d’un penalty, Shorunmu plongeait précipitamment sur sa gauche, incitant Kubilay Türkyilmaz (GC) à glisser nonchalamment la balle sur la droite du gardien. Or, Shorunmu, le félin, avait prévu le coup et s’était déjà relancé du côté opposé pour stopper l’envoi. Ainsi, le FCZ remportait son premier derby depuis six ans. Rapidement, le FC Zurich, habitué plutôt aux tours de relégation/promotion, se mêla à nouveau à la lutte pour le titre et vivait à nouveau quelques belles soirées européennes, Shorunmu aux buts, Urs Fischer en libero devant lui. Après 83 matches de championnat pour le FCZ, Shorunmu est parti en Turquie, rejouant plus tard pour le FC Lucerne et le SC YF Juventus.

Shorunmu s'est immédiatement imposé au Letzigrund

FC Sion

Stats de la saison précédente:


Classement: 8e Raiffeisen Super League
Meilleur scoreur: Pajtim Kasami (8B/8A/34M)
Particularité: Le 7 avril 2019, Ermir Lenjani a marqué le 1-0 face au FC Lucerne (2-2) après seulement 10 secondes, égalant le record du but le plus rapide de l'histoire de la SFL (depuis 2003)

Nombre de saisons en 1ère division: 52e saison(1962-69, 1970-99, 2000-02, 2006-20)
Débuts en 1ère division: 1962
Nombre de promotions en en 1ère division: 4

Le but de Lenjani contre le FC Lucerne (07.04.2019)

Inoubliable: légende du club

Les personnages hauts en couleur n’ont jamais manqué au FC Sion. On parle là des joueurs. Parmi ceux-ci, on n’échappe pas à Túlio Humberto Pereira Costa, surnommé au Brésil Túlio Maravilha (Túlio le Merveilleux). Le Brésilien est arrivé à Tourbillon en 1992. Il était considéré comme un buteur de talent. Mais avec son extravagance - sa couleur de cheveux changeait match après match, dans la piscine de Sion, il exhibait fièrement un short de bain sur mesure, portant l’inscription «Túlio» - il a égayé la vie du chef-lieu du Valais, mais il y a, bien entendu, vécu une période difficile. Surtout qu'il était taxé de paresseux sur le terrain. Après 41 matchs pour les couleurs sédunoises, il (le joueur) et ils (les Sédunois) - étaient heureux de trouver un repreneur pour l’attaquant, avec Botafogo. Pour Túlio, l’aventure peu orthodoxe se poursuivait. Il changeait de clubs comme de shorts de bain, jouant en Hongrie, aux Émirats, en Bolivie et dans de nombreux clubs de son pays. Son objectif de carrière ne changeait cependant pas: marquer 1000 buts, comme l'ont fait Pelé ou Romário avant lui. En 2014, il annonce qu'il a enfin atteint la marque magique. Aux esprits sceptiques, qui ne parvenaient pas à y trouver leur compte, il rétorqua qu’il ne fallait pas négliger les matches amicaux, de charité et de ligues amateurs qu’il avait disputés. Pour ce qui est de son séjour à Sion, il indiquait généreusement 41 buts, confondant nombre de matchs avec le nombre de buts, qui étaient, en fait, au nombre de 18. Túlio a récemment fêté ses 50 ans. Il joue toujours, actuellement à Taboão da Serra, dans le championnat de la ville de São Paulo, 33e club de sa carrière.

Sélection de buts de Tulio (Source: Youtube)

Neuchâtel Xamax FCS

Stats de la saison précédente:


Classement: 9e Raiffieisen Super League
Meilleur scoreur: Raphaël Nuzzolo (14B/14A/34M)
Particularité: Neuchâtel Xamax FCS s’est sauvé de la relégation de la saison dernière de la manière la plus spectaculaire: après un 0-4 au match aller du barrage, les Neuchâtelois ont changé la donne au match retour et se sont sauvés aux tirs au but. L'équipe neuchâteloise a assuré sa place en RSL avec une victoire de 5-4

Nombre de saisons en 1ère division: 40e saison (1973-2006, 2007-12, 2018-20)
Débuts en 1ère division:1973
Nombre de promotions en en 1ère division:3

Philippe Perret et Robert Lüthi (31.08.1985)

Inoubliable: légende du club

«Marathon Man», c’était lui: Philippe Perret a fait ses grands débuts chez Xamax en 1978, trois jours avant son 17e anniversaire, et «Petchon» est resté fidèle au club tout au long de sa longue carrière. 20 ans, 540 matchs, 47 010 minutes de jeu – soit, bout à bout, plus d'un mois de pur temps de jeu -, plus que quiconque dans l'histoire du football suisse. Dans le club de Gilbert Facchinetti, il a côtoyé des légendes: Uli Stielike, Don Givens, Heinz Hermann, Lajos Detari, Trifon Ivanov ou encore Hossam Hassam, sans oublier Gilbert Gress, sous les ordres duquel, il a célébré deux titres de champion (1987, 1988). Il a fait preuve de constance non seulement en termes de loyauté envers son club. Constance ne signifie néanmoins pas compromission. Entraîneur, il a mené le FC Bienne dans le groupe de tête de Challenge League, démissionnant de ses fonctions, quand les investisseurs ont annoncé leur volonté de s’immiscer dans la composition de l’équipe. Aujourd'hui, Perret forme les M21 de Xamax - avec son coéquipier de longue date, Robert Lüthi (321 matchs). Trouver un duo plus «xamaxien», impossible!

Interview avec Philippe Perret (Source: Teleclub/Youtube)

Servette FC

Stats de la saison précédente:


Classement: 1er Brack.ch Challenge League
Meilleur scoreur: Miroslav Stevanovic (11B/14A/34M)
Particularité: Pour la deuxième fois depuis la création de la Ligue nationale en 1933, le Servette FC a atteint l’élite du football suisse. Le match décisif de la 33ème journée contre le FC Lausanne-Sport (3-1) s’est déroulé devant 20'055 spectateurs au Stade de Genève. Il s'agit d'un nouveau record de spectateurs pour la Brack.ch Challenge League (fondée en 2003).

Nombre de saisons en 1ère division: 75e saison (1933-2005, 2011-13-2019-20)
Débuts en 1ère division:
1933
Nombre de promotions en en 1ère division: 2

Doublé de Rachid Mekloufi lors de sa 2e apparition avec Servette (02.09.1962)

Inoubliable: légende du club

Le Servette FC est un des «tout grands» du football helvétique et ne manque ainsi pas de grandes figures emblématiques. Ne citons que Jacky Fatton. S’il ne faut en citer qu’un autre et que celui-ci sorte de l’ordinaire, on portera notre choix sur un joueur, un homme, qui n’a pourtant disputé que 10 matchs avec les Grenats: l’Algérien Rachid Mekloufi. Ce demi d’exception doit sa renommée à une action sensationnelle: à la fin des années 50, Mekloufi était, alors à Saint-Étienne, l'un des joueurs les plus remarquables de la ligue française. Sa patrie, l'Algérie, se battait, à cette époque, pour l'indépendance face aux colonisateurs de l’Hexagone. En 1958, lors d’une opération nébuleuse de nuit, une douzaine de professionnels algériens du championnat de France, dont Mekloufi alors âgé de 22 ans, disparaissent pour fonder l'équipe nationale d’Algérie. Pendant quatre ans, cette formation d’inspiration patriotique et politique a parcouru le monde et joué - en remportant la plupart de ses matchs - en Afrique, en Union soviétique ou encore en Yougoslavie, pour attirer l’attention sur la guerre de libération en Afrique du Nord. L'Algérie a conquis son indépendance en 1962, Mekloufi se testait et retrouvait la forme en marquant 10 buts en 10 matches pour Servette, avant de s’en aller conquérir le doublé coupe-championnat en… France, avec l’AS Saint-Étienne. Dans son pays d'origine, il est considéré comme l'un des plus grands héros de tous les temps.

L'histoire de Rachid Mekloufi (Source: Youtube)

Kooperation

Alle zwei Monate gibt es im Magazin «ZWÖLF» Fussball-Geschichten aus der Schweiz zu lesen. Mit grosser Leidenschaft, einer gehörigen Portion Fachwissen und stets mit einem Augenzwinkern werden die Schweizer Klubs und die Nati begleitet, vergessen geglaubte Legenden aufgespürt und auch von abseits des Rampenlichts berichtet. Besucher von SFL.CH erhalten das 1- oder 2-Jahres-Abo mit 15% Rabatt mit dem Promocode SFL2018, anzugeben bei der Bestellung über den Aboservice.